L’état de non douleur

En fait, à ce moment-là, tout va bien, mais nous ne le savons pas, nous n’en avons pas conscience. Si nous avions la faculté d’être attentifs à ce contexte, donc à toutes les mauvaises choses que nous ne subissons pas à cet instant précis et à toutes les bonnes choses que nous ne voyons plus, alors, nous serions probablement plus heureux.

Retour au texte