tete

migraine-FROLR.com

Des infos, des bonnes adresses, des news, des tests et... la méthode FROL-R® !

LES MAUX DE TETE INFOS

Les mamans migraineuses risquent d'avoir des bébés à coliques

06.03.2012


American Academy of Neurology

Cette étude menée auprès de jeunes mères et de leurs bébés par des neurologues de l'Université de Californie, San Francisco (UCSF), montrent que les mères souffrant de migraines ont deux fois plus de risque d'avoir des bébés souffrant de coliques et qui pleurent que les mères sans antécédents de migraines. Car les coliques sont l’un des principaux facteurs de pleurs des jeunes enfants. Ces conclusions, qui seront présentées au 64è Congrès annuel de l’American Academy of Neurology à la Nouvelle Orléans, en avril 2012, ont des implications sur le risque de syndrome du bébé secoué.

"Si nous pouvons comprendre ce qui motive les cris et les pleurs des bébés, nous pourrons être capables de les protéger des conséquences", explique le Dr Amy Gelfand, neurologue-pédiatre à l'UCSF, qui évoque le risque de syndrome du bébé secoué, associé aux pleurs excessifs de l’enfant, et qui peut causer des lésions cérébrales, une invalidité, voire le décès du petit enfant.

Les coliques ou les pleurs excessifs chez un nourrisson en bonne santé, ont longtemps été associés à des troubles gastro-intestinaux vraisemblablement causés par un problème de digestion. Cependant, après plus de 50 années de recherche, aucun lien définitif n’a été identifié entre coliques du nourrisson et problèmes gastro-intestinaux. Les bébés nourris au lait maternel ou au lait maternisé présentent le même risque de colique, précisent les auteurs, et donner des médicaments anti-ballonnements aux bébés ne règle rien.

Dans leur étude, le Dr Gelfand et ses collègues ont interrogé 154 jeunes mères lors du check-up des 2 mois, l'âge typique des coliques et des pleurs, sur les habitudes de leurs bébés et sur leurs éventuels antécédents de migraine.

Les mères qui avaient souffert de migraine ont été jugées deux fois et demie plus susceptibles d'avoir des bébés souffrant de coliques. Dans l'ensemble, 29% des nourrissons dont les mères avaient eu des migraines, étaient sujets à coliques, vs 11% des bébés dont les mères n'avaient pas souffert de migraine.

Les coliques pourraient bien être une manifestation précoce des syndromes périodiques de l’enfance, un ensemble de conditions précurseur de migraines plus tard dans la vie. Les bébés souffrant de coliques pourraient être plus sensibles aux stimuli de l'environnement de même que le sont les migraineux. Ils pourraient avoir plus de difficulté à faire face à de nouveaux stimuli après la naissance, comme par exemple, la lumière, le froid, le bruit, tout ce qui leur était étranger dans le ventre de leur mère.

Ces chercheurs poursuivent avec le groupe de bébés souffrant de coliques pour comprendre si d'autres syndromes périodiques de l’enfance se développent.


Source : American Academy of Neurology "Infant Colic is Associated with Maternal Migraine" via Eurekalert (AAS)


Retour à la liste des articles

Retour à la page d'accueil du site