tete

migraine-FROLR.com

Des infos, des bonnes adresses, des news, des tests et... la méthode FROL-R® !

LES MAUX DE TETE INFOS

Grossesse: Les solutions contre la migraine

15.04.2014

"De quelles solutions la femme enceinte migraineuse dispose-t-elle pour soulager ses crises ?

Comme le rappelle la revue médicale Prescrire, « pour la plupart des femmes migraineuses, les crises sont moins fréquentes au cours de la grossesse », alors que « le maintien d’un traitement médicamenteux préventif est à remettre en question et souvent à interrompre ». Certains médicaments sont dangereux pendant la grossesse et dès lors à écarter : anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains), dérivés de l’'ergot de seigle, acide valproïque, topiramate, flunarizine.

De quelles solutions dispose alors la femme enceinte ? Pendant sa grossesse, poursuit Prescrire, le traitement de la crise de migraine renvoie d'’abord à des moyens non médicamenteux, comme le repos au lit dans une atmosphère sombre et silencieuse ou le fractionnement des repas (manger plus souvent mais à chaque fois des petites quantités). Quand les symptômes motivent un traitement médicamenteux, le paracétamol est l’'antalgique de premier choix tout au long de la grossesse. La codéine présente une efficacité incertaine et expose notamment à des nausées. Elle est justifiée en cas d’'efficacité insuffisante du paracétamol.

En début de grossesse, quand les crises sont fréquentes ou gênantes, et lorsque les mesures non médicamenteuses ne permettent pas de prévenir ces crises, le propranolol est un médicament de choix. L’amitriptyline est une alternative. En raison de leurs risques d’effets indésirables, il est préférable d’'interrompre ces deux médicaments préventifs à l’'approche de l’accouchement.

L'’utilisation ponctuelle et exceptionnelle d’'aspirine en début de grossesse, voire de sumatriptan, est envisageable quand aucune autre option antalgique ne permet de soulager la douleur migraineuse sévère, mais les femmes doivent être informées des incertitudes et des dangers de prises répétées. Pour soulager les nausées et les vomissements, quand un médicament est souhaitable, le premier choix est la doxylamine.

Il est important d'ajouter que tous ces médicaments ne sont pas disponibles dans tous les pays pour les indications mentionnées ici. Il va sans dire que le dialogue avec le médecin est indispensable afin d'orienter le choix du traitement."


Source: www.passionsante.be


Retour à la liste des articles

Retour à la page d'accueil du site